Felidae

Fiche technique
Nom originalFelidae
OrigineAllemagne
Année de production1994
ProductionTrickompany
AnimationA. Film A/S
Durée78 minutes
AuteurAkif Pirinçci
RéalisationMichael Schaack
Assistant-réalisationVeit Vollmer
ProductionJo Hahn, Hanno Huth
ScénariiMartin Kluger, Akif Pirinçci
Story-boardsJohn Yee, Rob Koo, Armen Melkonian, Scott Caple, Eric Chu, Steven Evangelatos
AnimationEckart Fingberg, Klaus Dzalakowski, Ute von Munchow-Pohl, Holger Leihe, Lubica Medekova, Mark Broking, Hayo Freitag (scènes de rêve)
Chara-DesignPaul Bolger
Direction de l'animationBernie Denk
Direction artistiqueDesmond Downes
DécorsPetra Kolitsch, Maeve McCarthy
LayoutArmen Melkonian
MusiquesAnne Dudley, Gustav Mahler
Gén. VF interpreté parBoy George
Editions
Sortie en DVD10 juin 2008 (Metropolitan Films)
Synopsis

Fraîchement arrivé dans sa nouvelle maison avec son maitre Gus, Francis, un chat astucieux et réfléchi, s’aperçoit bien vite que son nouveau quartier n’est pas aussi tranquille qu’il n’y parait : il découvre, derrière sa maison, le cadavre d’un de ses frères à pattes, sauvagement égorgé. Selon Francis, cet acte barbare ne serait pas le fruit d’une maltraitance humaine mais un meurtre perpétré par un chat !
Il apprend par Barbe Bleue, un vieux matou borgne et qui jure comme un charretier, que ce n’est pas le premier cas de meurtre félin. D'autres meurtres tout aussi sanglants, et d'autres cadavres ne tarderont pas à être découverts. Francis mène donc l’enquête en compagnie de Barbe Bleue afin de démasquer le coupable. Il fera la rencontres de nombreux chats hors normes comme Kong, une brute épaisse et caïd du quartier, ses deux sbires Hermann et Hermann, Félicité, une jeune chatte aveugle et Pascal, un bourgeois intelligent. Les investigations des deux félins les mèneront à une mystérieuse secte de chats adorant Claudandus, un prétendu chat martyr, victime d’expérimentations humaines dans un laboratoire. Ils apprendront aussi que le chat s’adonnant à ces meurtres semble être un tueur en série poursuivant un but précis...

Commentaires

Derrière son animation digne d’un Disney, ce film est un thriller haletant au scénario excellent et sans temps mort, adapté de deux nouvelles du même nom écrites par Akif Pirinçci, qui est d’ailleurs scénariste sur cette adaptation animée.
Sublimé par la musique d’Anne Dudley (compositrice de nombreux films d’auteurs dont American History X et Black Book) agrémenté des compositions classiques de Gustv Mahler, ce film fait la part belle aux félins, transposant habilement les thématiques mais aussi les légendes qui les entourent, depuis leur personnalité furtive jusqu’à leur supposé rôle de gardiens adorés par les Dieux dans la mythologie égyptienne. De plus, leur physionomie a été particulièrement soignée et étudiée bien qu’on les aient rendus anthropomorphes. On pourrait dire que ce film est aux chats ce que La Belle et le Clochard était aux chiens... Sauf que le style de ce film est radicalement différent !

Ce qui frappe le spectateur à la première vision, et ce qui fit sa renommée, c'est la violence explicite du film : on n’hésite pas à montrer des litres de sangs et de boyaux, à faire des allusions sexuelles (sans compter une scène d’accouplement montrée de manière explicite) et à faire parler les personnages avec un langage très cru, voire grossier (autant en VO qu’en VF). La jaquette du DVD de Metropolitan insiste d’ailleurs sur l’aspect gore, laissant penser qu’il s’agit d’un film d’horreur (alors que l’affiche originale utilisée pour les éditions allemandes laisse plutôt songer à un film grand public !). Mais s’arrêter à l’aspect violent du film n’est guère objectif. A l’instar des films réalisés par Paul Verhoeven, elle sert avant tout à soutenir son scénario, et elle n’est pas forcément gratuite.

Bien que Akif Pirinçci soit co-scénariste, le film prend des libertés avec sa nouvelle. Ainsi, le personnage de Barbe Bleue, alors qu’il avait un rôle mineur dans la version papier, voit son rôle plus étoffé dans le film puisqu'il participe à l’enquête avec Francis, de sorte que le spectateur puisse se mettre à sa place lorsque le héros lui fait part de ses éclaircissements.
La production du film fut assez importante à l’époque grâce à son budget de 15 millions de Marks allemands. De plus, l’animation fut effectuée en partenariat avec de nombreux studios étrangers, dont Dagda Film Limited à Dublin, A-Film A/ S au Danemark (la plupart des employés avaient fait leurs preuves comme animateurs sur les films de Don Bluth) mais aussi le prestigieux Wang Film Productions. Autant dire que l’animation est du même niveau qu’un film américain. Au final, le film fut pourtant un petit succès dans son pays natal. Si la presse était partagée sur la nature violente et déconcertante du film, elle loua la prise de risque et son audace, certains journalistes estimant que le genre aurait gagné à devenir monnaie courante dans l’histoire de l’animation et en Allemagne.

Dans la version originale, ce sont des acteurs germanophones de renom qui prêtent leurs voix aux personnages, notamment Klaus Maria Brandauer (qu’on a pu voir dans des films comme Out of Africa et le James Bond non-officiel Jamais Plus Jamais) qui interprète Pascal. La version française a bénéficié d’un soin particulier, les personnages étant doublés par des comédiens bien connus du milieu (Patrick Poivey en tête) et l’adaptation est très réussie.
Notons enfin que la chanson du générique est une composition originale chantée par Boy George.

Merci à Lynx Bleu et à Mr. Hawk pour leurs informations sur le doublage.

Doublage
Voix françaises :
Patrick PoiveyFrancis
Patrick MesseBarbe Bleue
Bernard AlanePascal, Claudandus
Benoît AllemaneKong
Jacques CironJesaja
Philippe DumatJoker
Déborah PerretFélicité
Pascal RenwickPr. Prétérius
Patrick BorgGus
Thierry MurzeauGregor Mendel
Serge FaliuHermann (le gris)
Damien BoisseauHermann (le brun)
Auteur : mauser91
Sources :
Coupures de presses allemandes
Felidae - image 1 Felidae - image 2 Felidae - image 3 Felidae - image 4 Felidae - image 5 Felidae - image 6 Felidae - image 7 Felidae - image 8 Felidae - image 9 Felidae - image 10 Felidae - image 11 Felidae - image 12 Felidae - image 13 Felidae - image 14 Felidae - image 15 Felidae - image 16 Felidae - image 17 Felidae - image 18


Felidae © Akif Pirinçci / Trickompany
Fiche publiée le 17 mars 2015 - Dernière modification le 15 juillet 2017 - Lue 2438 fois