Fiche aléatoire
Bioniques <span>(Les)</span>
Bioniques (Les)




Actualités
12 juin 2021
par Kahlone

Le retour des Maîtres de l'univers !

Il ne vous a sans doute pas échappé que depuis quelques temps, on parle beaucoup du retour de He-Man (Musclor en VF, dans les années 80), le héros culte de toute une génération.
Entre 1981 et 1988, la gamme de jouets les Maîtres de l'univers a connu un succès incroyable et durable dans le monde entier et affirmé le leadership de MATTEL dans le domaine... Ce succès a été accru dès 1983 avec le dessin animé vintage qu'aucun enfant de cette époque ne ratait !

Si les USA ont connu un remake assez adulte au début des années 2000 (hélas inédit en France), cette fois, c'est la plateforme NETFLIX qui annonce une nouvelle série, doublée en français et donc accessible au plus grand nombre dès le 23 juillet prochain.
Le teaser est disponible ici : Bande annonce VF officielle et comme vous le constatez, le design est assez fidèle à ce qu'on a connu dans les années 80, contrairement au dessin animé de 2000 qui réadaptait un peu l'aspect graphique.
Mattel n'est pas en reste et va sortir une nouvelle gamme pour accompagner la série. Sans compter toutes les figurines "revival" qui sortent depuis quelques mois en Amérique (les Origins).

Un nouveau dessin animé vendu donc en quelque sorte comme la suite du succès de FILMATION, à savourer en famille... Le pouvoir du crâne ancestral va s'étendre à toute une nouvelle génération !!



26 mai 2021
par Xanatos

Détective Conan au cinéma


Détective Conan est à la base un manga de Gosho Aoyama pré-publié dans le magazine Weekly Shonen Sunday (célèbre journal où naquirent des oeuvres cultes telles que Touch/Théo où la Batte de la Victoire de Mitsuru Adachi, Urusei Yatsura/Lamu ou encore Ranma 1/2 de Rumiko Takahashi).

Détective Conan narre les exploits de Shinichi Kudo un adolescent détective intelligent et surdoué qui, après avoir été piégé par une organisation criminelle nommée "Les Hommes en Noir", absorba contre son gré une potion qui le fit rajeunir physiquement et retrouva son corps d'enfant de 7 ans ! Cependant, il garda son brillant intellect. Depuis lors, il prit une autre identité, celle de Conan Edogawa et vit chez sa petite amie Ran et son père Kogoro Mouri. Il aide ce dernier à résoudre ses enquêtes (à l'insu de celui-ci !) tout en cherchant à neutraliser les Hommes en Noir et trouver un moyen de redevenir normal. Le manga pré-publié depuis 1994 connait un énorme succès et se poursuit encore à l'heure actuelle (il compte 99 tomes !). Il est édité en France chez Kana.

La série animée produite par le studio TMS (Lupin III/Edgar le détective Cambrioleur, Lady Oscar, Cobra ) depuis 1996 se poursuit elle aussi encore de nos jours et a récemment dépassé les 1000 épisodes ! Ses diffusions sur Cartoon Network en 2004 et surtout sur France 3 en 2005 firent un carton auprès du grand public en France et la série animée marqua toute une génération.

La franchise donna lieu à de nombreux long métrages d'animation dont les 22 premiers sont sortis en DVD et Blu-Ray en France. Cependant, Détective Conan: the Scarlet Bullet (qui est le 24e film de la saga) est le premier d'entre tous à sortir officiellement au cinéma en France, et ce, à peine un mois après sa sortie au Japon ! Il est distribué par Eurozoom. On félicitera d'ailleurs ce distributeur qui, pour la version française de ce film, fit appel aux comédiens belges d'origine de la série animée télévisée ! (dont seuls les 214 premiers épisodes furent doublés à l'époque, les derniers épisodes en date étant disponibles sur le site ADN en version originale sous titrée en français). C'est aujourd'hui qu'il sort officiellement dans les salles obscures françaises.




23 mai 2021
par Xanatos

Goldorak et Saint Seiya reviennent... en bandes dessinées !


Suite au grand succès critique et public remporté par Albator : Mémoires de l'Arcadia de Jérome Alquié, l'éditeur Kana renouvelle l'expérience avec deux oeuvres majeures et cultes ayant passionné les générations Récré A2 et Club Dorothée : Goldorak et Saint Seiya/Les Chevaliers du Zodiaque !

La bande dessinée française de Goldorak a été écrite par les scénaristes Denis Bajram et Xavier Dorison. Bajram a été l'auteur de la bande dessinée de science fiction française Universal War One qui a été acclamée par la presse française et le grand public, quant à Dorison, il a été le scénariste de Long John Silver une bande dessinée narrant les exploits du célèbre pirate dix ans après la fin du roman L'île au Trésor de Robert Louis Stevenson. Quant aux dessins, ils ont été confié aux artistes Brice Cossu, Alexis Sentenac et Yohan Guillo. L'objectif de cette équipe créative est de narrer une aventure inédite de Actarus le prince d'Euphor. Au terme du dernier épisode de la série animée, après avoir vaincu définitivement Vega le Grand Stratéguerre et son armée, Actarus et sa soeur Phénicia avaient quitté la planète bleue afin de reconstruire Euphor. La bande dessinée constitue une suite de la série d'animation et marque le retour de Actarus et de son robot Goldorak sur Terre plusieurs années après le dernier épisode où notre héros va devoir protéger l'humanité face à une nouvelle menace... Cette BD de Goldorak sera publié en un album dont la sortie est planifiée pour octobre 2021. L'album bénéficiera d'une édition simple ainsi que d'une édition collector.

Pour ce qui est de la bande dessinée des Chevaliers du Zodiaque, il s'agira là aussi d'une histoire totalement inédite narrant de nouvelles aventures pour Saori Kidô et ses valeureux chevaliers de bronze Seiya, Shiryû, Hyôga, Shun et Ikki. L'auteur et le dessinateur de cette BD n'est nul autre que Jerome Alquié. Il avait déjà jadis travaillé sur Saint Seiya étant donné qu'il avait réalisé un court métrage d'animation en 2001 adaptant la saga Hadès (inédite en animation à l'époque de sa production) qui suscita un extraordinaire engouement auprès de nombreux fans, tant en France que dans d'autres pays du monde tels que le Brésil. La sortie de cette bande dessinée est prévue pour 2022.

Ces deux bandes dessinées ont été validées par Go Nagai et Masami Kurumada. Gageons qu'au même titre que Albator : Mémoires de l'Arcadia, elles respecteront l'esprit et l'âme des manga originaux et de leurs adaptations animées qui ont tant fait vibrer et rêver plusieurs générations...




18 mai 2021
par Xanatos

Tom et Jerry le film et Demon Slayer : le Train de l'Infini au cinéma


Après sept mois de fermeture, les salles de cinéma rouvrent enfin leurs portes le mercredi 19 mai à travers toute la France ! Plusieurs films d'animation sortent officiellement aujourd'hui.

Nous avons tout d'abord le long métrage Tom et Jerry le film réalisé par Tim Story (réalisateur des films des Quatre Fantastiques des années 2000) reprenant les célèbres héros de cartoon de William Hanna et Joseph Barbera. Il s'agit cependant de la deuxième adaptation cinématographique du fameux duo infernal, le tandem ayant eu droit à un film d'animation traditionnelle réalisé par Phil Roman sorti dans les salles obscures en 1992. Ce premier long métrage était cependant une adaptation assez libre des court métrages d'origine (seule l'introduction et la conclusion se rapprochaient de leur ton féroce, loufoque et déjanté) où nos héros parlaient quasiment en permanence.

L'adaptation cinématographique actuelle procède à un retour aux sources, Tom et Jerry n'y parlent pas et se pourchassent l'un l'autre ! La particularité de ce nouveau long métrage est qu'il mélange prises de vue réelles et animation. En effet, si les humains sont interprétés par des acteurs et actrices en chair et en os, tous les animaux sont réalisés en animation 3D ! Le dernier film américain avant celui-ci qui mélangea acteurs réels et personnages de cartoon fut Les Looney Tunes passent à l'action de Joe Dante.
A noter que l'équipe du film a réemployé des archives audio des cartoons originaux : ainsi nous pourrons entendre les fameux hurlements cultes que William Hanna poussait quand il interprétait Tom à chaque fois qu'il était malmené par Jerry ! Tom et Jerry le film est distribué par Warner France.

C'est également ce jour là que sort le long métrage d'animation Demon Slayer : le train de l'Infini. C'est l'adaptation cinématographique du manga original de Koyoharu Gotoge qui fut pré-publié dans le journal Shonen Jump (célèbre magazine où furent pré-publiées des œuvres cultes telles que Dragon Ball, Saint Seiya/Les Chevaliers du Zodiaque, City Hunter/Nicky Larson ou encore Hokuto no Ken/Ken le survivant).
Le manga a été adapté dans une série animée composée de 26 épisodes produite et animée au studio Ufotable. Elle est disponible sur le site Wakanim. L’œuvre narre les aventures d'un jeune garçon prénommé Tanjiro Kamado vivant au début du XXème siècle. L'ensemble de sa famille a été massacrée par des démons à l'exception de sa soeur Nezuko transformée en démon. Il décide dès lors de massacrer ces créatures maléfiques tout en partant en quête d'un antidote pour sa sœur afin qu'elle redevienne humaine.

Il est fortement conseillé d'avoir d'abord lu le manga et vu la série animée dans son intégralité, le film tenant compte d'évènements ayant lieu précédemment dans le récit. L'une des particularités de ce long métrage est qu'il est devenu le film d'animation ayant remporté le plus de succès au Japon au cinéma : il a fait plus de 28 millions d'entrées et a détrôné au box office des long métrages cultes tels que Le Voyage de Chihiro et Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki ou encore Your Name de Makoto Shinkai ! A noter qu'il bénéficie d'une distribution très importante au cinéma en France, étant donné qu'il est diffusé dans 400 salles ! Il est distribué par CGR Events en partenariat avec Wakanim.




28 avril 2021
par Kahlone

Décès de Shunsuke Kikuchi

Très souvent, et même si on en parle parfois moins que le chara design ou le scénario même d'un animé, la musique tient une place essentielle dans l'émotion et la force d'une œuvre, nous faisant vibrer, frémir et savourer les actions ou les apparitions de tel ou tel personnage...
Nous apprenons ce jour le décès de l'une des plus mythiques figures japonaises dans ce genre. Shunsuke Kikuchi nous a quittés à l'âge de 89 ans le 24 avril dernier...

S'il a fait profiter de ses talents nombre d’œuvres cultes, dont beaucoup n'ont pas franchi nos frontières, il restera pour plusieurs générations de fans français, le compositeur, notamment, de Goldorak, de Albator 84 et des séries Dragon Ball et Dragon Ball Z. Les envolées magistrales de ces dessins animés, les thèmes tantôt entrainants, tantôt mélancoliques, sont tous restés dans nos mémoires et ont assurément, à leur échelle, contribué au succès de ces titres particuliers dans le cœur des animé-fans.
Kikuchi avait su séduire de par le monde entier et avait reçu de nombreux prix ou hommages. Quentin Tarantino lui-même, par exemple, avait utilisé une de ses compositions pour son film Kill Bill.

C'est une part majeure de notre nostalgie liée aux dessins animés phares de notre enfance qui nous quitte donc... Son travail, heureusement, reste éternel.
Merci M. Kikuchi...