Shangri-La

Fiche technique
Nom originalShangri-La (シャングリ・ラ)
OrigineJapon
Année de production2009
ProductionGonzo, Kadokawa Shoten, The KlockWorx, Sony
Nombre d'épisodes24
AuteurEiichi Ikegami
RéalisationMakoto Bessho
ProductionTsuneo Takechi
Producteur exécutifJunji Fujita, Shin'Ichirô Inoue
ScénariiHiroshi Ônogi
Chara-DesignRange Murata, Kumi Ishii, Jun'ichi Takaoka (assistant)
Mecha-DesignYoshinori Sayama, Fumihiro Katagai, Tomohiro Kawahara
Superv. en chef de l'anim.Kumi Ishii, Jun'ichi Takaoka
Direction artistiqueShigemi Ikeda
Direction de l'écritureHiroshi Ônogi
CouleursOsamu Mikasa
Direction photographieKatsufumi Satô
MusiquesHitomi Kuroishi
Adaptation françaiseIsabelle Jannès-Kalinowski, Benoît Berthezène
Direction de doublageJay Walker
Gén. VF interpreté parGénérique VO
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNTJuillet 2011 (KZTV)
Editions
Sortie en DVD7 septembre 2011 (Kaze)
Synopsis

Au milieu du 21ème siècle, le réchauffement climatique est devenu un tel problème que la survie de l’humanité est en jeu. Les pays sont ainsi obligés de réduire de manière drastique leurs émissions de CO2 pour essayer d’enrayer cette situation catastrophique. Une des conséquences les plus inattendues de cette situation est que l’économie de marché est désormais indexée sur le cours du carbone. Au Japon, la situation est particulièrement problématique depuis qu’un gigantesque tremblement de terre a ravagé la majeure partie du pays. Pour que sa taxe carbone ne devienne pas exorbitante, le Japon a créé une jungle en plein Tôkyô afin d’absorber le dioxyde de carbone. Mais cette jungle est toxique et hostile aux habitants de la ville si bien que les plus aisés d’entre eux ont pu rejoindre Atlas, une cité située dans les cieux. Atlas est également le nom de l’organisation mondiale qui surveille que les pays ne dépassent pas leur quota d’émission de carbones (et les punit le cas échéant).
Mais tout le monde n’est pas d’accord avec les plans d’Atlas, notamment le groupe anti-gouvernemental Metal Age basé dans la ville (pauvre) de Duomo et dirigé par une vieille femme, Nagiko Hojo. Celle-ci voudrait que sa petite fille, Kuniko, qui vient juste de sortir de prison, prenne la tête de Metal Age mais Kuniko n’a pour l’instant aucune intention de suivre le vœu de sa grand-mère. En dehors d’Atlas et de Metal Age gravitent deux autres entités. La première, Ishida finance, est une société financière cachée dans l’ombre et dirigée par Karin (une petite fille !) qui spécule sur le marché du carbone pour se faire toujours plus d’argent. La deuxième est formée par les résidents du Palais de la Lune, qui sont les serviteurs dévoués de Mikuni, une petite fille dotée de certains pouvoirs.
Tout ce petit monde va bientôt entrer en conflit et Kuniko, accompagnée de son amie transsexuelle Momoko (qui est une sorte de "père" pour elle !) va bientôt occuper une place primordiale dans cette lutte...

Commentaires

Cette série du fameux studio Gonzo (Hellsing, Afro Samurai...) est adaptée d’un light-novel d’Eiichi Ikegami publié en 2004-2005 au Japon. La série ne reprend pas le design des illustrations du light-novel, c’est Range Murata (Last Exile) - dont on reconnait bien le style caractéristique - qui a créé un character design original.

L’histoire est assez novatrice et à la fois réaliste dans son contexte économique et géopolitique. De plus, on trouve de nombreuses références, plus ou moins obscures. Le titre, Shangri-La, qui a été popularisé par le livre Les Horizons Perdus (Lost Paradise en VO) écrit par James Hilton en 1933 et qui traite d’un lieu imaginaire de l'Himalaya, ne fait justement pas référence à ce livre mais à la villégiature du président Roosevelt où ce dernier planifia les bombardements sur le Japon pendant la seconde guerre mondiale (il sera en effet question de bombardements dans les derniers épisodes de Shangri-La). On retrouve aussi le mythe shintoïste de Izanagi et Izanami, deux divinités qui auraient donné naissance à plusieurs îles japonaises.
L’histoire est donc très intéressante mais pas forcément très bien construite : il faut ainsi attendre pendant un certain nombre d’épisodes avant que le scénario (signé Hiroshi Ônogi, à qui l'on doit une autre série "écologique", Arjuna) se mette en place, ce qui n’a pas manqué de déclencher énormément de critiques alors que la série s’annonçait comme l’un des événements de 2009.

Autre aspect très original de la série, la présence de deux transsexuelles parmi les personnages principaux (même si seule Momoko apparaît dans tous les épisodes). Celles-ci apportent une dose de bonne humeur bienvenue dans une histoire qui comporte de nombreux passages assez sombres. Les autres personnages sont également très intéressants, que ce soit l’héroïne - rebelle, obstinée et généreuse – ou son antagoniste, la froide Ryôko dont les attitudes rappellent celles d’une maîtresse SM !

A noter une adaptation en manga de 2009 à 2010 comptant 4 tomes (qui n’ont pas été traduits en français).

Liste des épisodes
01. Le retour de la jeune fille
02. La jungle maudite d'Ikebukuro
03. Ombre et lumière
04. Néo-Akihabara
05. Tempête et tourment
06. Lignes de front imaginaires
07. Tragédie, compassion, bonté, vengeance
08. La cruauté du rouge à lèvres
09. Révélation divine sur le soleil et la lune
10. La dague aux paroles sacrées
11. Rêver d'être un oiseau
12. Forces transmigratoires
13. Jeune fille en vol
14. La ville aux mille visages
15. Égarement et défaite
16. L'enfer de la jungle
17. Traverser la nuit noire
18. La légende à deux têtes
19. Les bombardements de Tokyo
20. Réunion et harmonie
21. Disparition de la terre sacrée
22. Liens éternels
23. Prélude à la destruction
24. La patrie utopique
Doublage
Voix françaises (Studio AC5) :
Céline RotardKuniko
Frédéric PopovicKusanagi, Shôgo
Pauline GuimardMikuni
Jean-Marco MontaltoMomoko
Sylvain LemariéTakehiko
Anne-Lise VessiereNagiko
Aurélie BabledMiiko
Sophie PlanetRyôko
Franck VictorShoichirô
Agnès ManouryClaris
Pascale CheminGiina, Hiruko
Mathieu RivolierReon
François TavaresAbidine
Yann PichonFurukawa
Auteur : Arachnée
Sources :
http://www.dvdanime.net/ (images)
Shangri-La - image 1 Shangri-La - image 2 Shangri-La - image 3 Shangri-La - image 4 Shangri-La - image 5 Shangri-La - image 6 Shangri-La - image 7 Shangri-La - image 8 Shangri-La - image 9 Shangri-La - image 10 Shangri-La - image 11 Shangri-La - image 12 Shangri-La - image 13 Shangri-La - image 14 Shangri-La - image 15 Shangri-La - image 16 Shangri-La - image 17 Shangri-La - image 18 Shangri-La - image 19 Shangri-La - image 20


Shangri-La © Eiichi Ikegami / Gonzo, Kadokawa Shoten, The KlockWorx, Sony
Fiche publiée le 26 août 2017 - Lue 1038 fois