Les Poucetofs

Fiche technique
Nom originalLes Poucetofs
OrigineFrance
Année de production1969
ProductionDanot Production, ORTF
Nombre d'épisodes?? x 5 minutes
AuteurSerge Danot
RéalisationSerge Danot
ScénariiSerge Danot
DécorsRafaël Estève
Diffusions
1ère diffusion hertzienne28 avril 1969 (ORTF 1ère chaine)
Rediffusionsaoût 1970 (ORTF 1ère chaine)
1973 (ORTF 1ère chaine - Les Mercredis de la Jeunesse)
1975 (TSR)
Synopsis

Pour entrer dans le monde des Poucetofs, des lutins vivant dans un village caché dont la porte est une petite ouverture au pied d'un arbre, il ne faut pas se faire plus grand qu'un pouce. En effet, pour cela il suffit de respirer les effluves d'une fleur au parfum magique, ce que fera Cooky, jeune garçon qui un jour, fort curieux et attentif à tout ce qui l'entoure, découvre cette petite et minuscule communauté. L'enfant, toujours coiffé de sa casquette jaune, diminuera alors de taille jusqu'à celle d'un pouce...tofs, cela à chaque visite qu'il rendra à ses nouveaux amis jusqu'à reprendre sa taille normale quand il se doit de rentrer chez lui.

Parmi les Poucetofs avec qui Cooky vivra de joyeuses aventures et qui lui apprendront que l'une de leur spécialité est de déposer la rosée sur les végétaux de la forêt, il y a : Poucetofiole, le savant (dont le visage rappelle un peu celui du père Pivoine, le propriétaire du Manège enchanté) et Poucetoflou, son assistant, ainsi que Poucetofer, le forgeron, Poucetofil, le tailleur, Poucetofleur, le poète ou encore Poucetoflair, le détective, mais aussi Croque, le hamster guetteur et Jéricho alias Coko, le coq bleu.

Commentaires

Cette autre jolie et amusante création de Serge Danot, célèbre pour son Manège enchanté qui venait précédemment d'émerveiller les petits téléspectateurs de 1964 à 1967, se présentait en de belles couleurs qui hélas ne seront pas passées lors de sa diffusion en 1969 sur la première chaîne de l'ORTF, celle-ci étant restée en noir et blanc jusqu'en 1975 (sa diffusion en 1973 dans Les Mercredis de la Jeunesse était également de fait en noir et blanc). De plus, son succès, et ce malgré ses belles qualités, fut diminué par l'imposante popularité de Pollux et de ses amis qui, eux, auront eu un destin beaucoup plus heureux auprès d'autres générations d'enfants puisqu'ils connaîtront avec Le Manège enchanté deux retours et plusieurs rediffusions lors des décennies suivantes, ainsi que de nouvelles manifestations en images de synthèse au début du présent 21ème siècle. C'est ainsi que Les Poucetofs sont restés dans l'ombre du manège et ne s'en sont hélas jamais extraits malgré quelques produits dérivés qui firent tout de même le bonheur de nombreux enfants comme Le Journal des Poucetofs (7 numéros sont parus entre décembre 1969 et décembre 1970 avec des aventures sous la forme de bandes dessinées), ainsi que quelques enregistrements sonores et musicaux sur 33 tours, quelques albums jeunesse avec des photographies, ou encore les fameux puzzles en cube et les planches de diapositives sur la non moins fameuse visionneuse View-Master.

Bien que diffusée pour la première fois en 1969, la production de la série fut mise en œuvre en 1967, juste après la fin du Manège enchanté (et ce en parallèle de la préproduction du film Pollux et le Chat bleu) mais sans Ivor Wood (1932-2004) qui travaillait alors sur Le Petit Lion et qui, quelques mois après, rejoindra les studios londoniens de la société FilmFair fraichement créés pour y faire une grande carrière, fondant aussi quelques années plus tard son propre studio Woodland Animations.
Toutefois, la création de ses petits personnages est encore antérieure à la série dont ils furent les héros. En effet, après que Le Manège enchanté fut élue la meilleure émission de télévision pour les jeunes en 1965 (« Meilleure Antenne Jeunes 1965 »), Serge Danot avait pour projet la création d'une nouvelle série, « Les Pistofs » (des lutins faisant à peine la taille de la moitié d'une bobine de fil). N'ayant pu voir le jour au grand dam de monsieur Danot (l'ORTF désirant profiter encore quelque temps de l'atmosphère du Bois-Joli), ces petits êtres trouveront quand même leur place au sein du « manège enchanté » – du moins cinq d'entre eux (Pistofer, Pistofil, Pistoflash, Pistofiole et Pistoflou) –, partageant quelques aventures avec Pollux et ses amis. Ce n'est qu'en 1969, alors que le manège ne tournait plus, qu'une série leur sera enfin dédiée : « Les Pistofs » deviendront alors Les Poucetofs.

Pour « entrer dans le rêve », à l'image de l'Alice de Lewis Caroll empruntant un tunnel puis rétrécissant de taille peu après, ou à celle encore plus proche d'un génie Zébulon emportant Margotte dans son « Tournicoti Tournicoton ! », Cooky se doit de respirer le pollen d'une fleur ce qui, pour l'époque, pouvait en quelque esprit être perçu de manière ambigu, même si évidemment ce n'était qu'un élément narratif fantastique lié à la magie de l'histoire. A cet égard, du moins sa forme germe-t-elle alors dans l'esprit de Serge Danot, cette création des Poucetofs nait autour de l'année 1967 alors que le mouvement hippien déploie les pétales du Flower Power...

Liste des épisodes
Quelques titres

La rencontre du coq
La visite du village
L'invention
Le peintre invisible
Le soulier
Les fourmis
Exercice d'incendie
Auteurs : Captain Jack
Jeanreno
Sources :
source des images dessins-animes.com
Les Poucetofs - image 1 Les Poucetofs - image 2 Les Poucetofs - image 3 Les Poucetofs - image 4 Les Poucetofs - image 5 Les Poucetofs - image 6 Les Poucetofs - image 7 Les Poucetofs - image 8 Les Poucetofs - image 9 Les Poucetofs - image 10 Les Poucetofs - image 11


Les Poucetofs © Serge Danot / Danot Production, ORTF
Fiche publiée le 20 juin 2017 - Dernière modification le 16 juillet 2017 - Lue 1090 fois