Le Fantôme de l'Île au Moine

Fiche technique
Nom originalThe Ghost of Monk's Island
Le Fantôme de l'île au moine
OrigineRoyaume Uni
Année de production1967
ProductionChildren's Film Foundation, Countrywide Film Producers Ltd
Nombre d'épisodes7 x 15 minutes
AuteurMichael C. Fairall
RéalisationJeremy Summers, Jan Darnley-Smith
ProductionMichael C. Fairall, John Sherlock assistant
ScénariiMichael Barnes adaptation, Michael C. Fairall auteur, Anthony Marriott adaptation, Jeremy Summers scénariste
Direction artistiqueHarold Watson
Direction du sonLaurie Clarkson
MontageRobert Jordan Hill
Direction photographieHenry Hall
MusiquesMichael Allen
Diffusions
1ère diffusion hertziennejuillet 1969 (ORTF 2ème chaine - Colorix)
Rediffusionsseptembre 1970 (ORTF 2ème chaine - Hors émission)
septembre 1970 (TSR)
juillet 1972 (ORTF 2ème chaine - Hors émission)
mardi 15 mars 1994 (M6 - Le mardi c'est permis Téléfilm intitulé Le Mystère de l'île au moine)
mardi 20 février 1996 (M6 - Le mardi c'est permis Téléfilm intitulé Le Mystère de l'île au moine)
samedi 19 avril 1997 (M6 - Téléfilm intitulé Le Mystère de l'île au moine)
Synopsis

Quatre enfants, frères et sœur, Tom, Jane, et les jumeaux Andy et Jamie, sont en vacances chez leur tante, Edna de son prénom, celle-ci les accueillant en sa demeure située sur la petite île de Herm dans l'archipel Anglo-Normand (dont les grandes terres sont Jersey et Guernesey). Lors d'une petite sortie en mer conduite par le marin Eli Oakes, ami de la famille, celui-ci quelque peu paternel avec ses passagers leur raconte – alors que Jacob Finch passant non loin d'eux se dirige vers elle avec son bateau de pêche – que se situe au large, et visible sur la ligne d'horizon, une petite île abandonnée surnommée l'Île au Moine, les pêcheurs comme Jacob s'aventurant près de ses eaux pour prendre du poisson mais n'y accostant jamais, la légende locale laissant entendre que le fantôme d'un moine y errerait parmi les ruines du monastère qui y fut bâti en un lointain passé... (cette île est fictive et n'a pas de lien avec l'Île aux Moines de la commune éponyme bretonne dans le Morbihan).

Le lendemain de cette petite excursion, Tom fête son anniversaire et pour clore le petit événement après un bon déjeuner et l'ouverture des cadeaux dont une lampe de poche de la part de tante Edna et une ligne de fond offerte par Eli (il lui a donné le paquet après la balade en mer), les enfants obtiennent la permission de leur tante de partir seuls à la pêche à bord du dinghy, canot à moteur qu'ils ont appris à manœuvrer, en promettant toutefois de rester en vue du rivage. Dernières recommandations d'Eli qui ne peut les accompagner à cause de son travail et les salue lors de leur départ au port : mettre les gilets de sauvetage et ne pas trop s'éloigner de la côte.

Après un petit moment où leur partie de pêche se révèle infructueuse, les enfants repensent aux propos d'Eli et de Jacob qui revenait de sa pêche, et décident malgré l'inquiétante présence sur l'Île au Moine, d'aller dans sa direction. Puis, après avoir attrapé un seul petit poisson grâce au cadeau d'Eli, les enfants s’apprêtant à s'en retourner au port ne voient plus la moindre terre à l'horizon : dans leur entrain à passer un bon moment, ils ont quelque peu omis d'être prudents malgré leurs promesses. A la suite de quelques échanges d'idées, ils prennent la direction que Tom juge être celle à prendre. Mais après un certain temps de navigation, et toujours sans repère, le moteur s'arrête : il a consommé tout son carburant.

La nuit arrivant doucement et l'inquiétude de tante Edna augmentant, Eli Oakes et ses compagnons prennent leur bateau pour partir à la recherche du jeune équipage. Au petit matin, après une courte nuit de sommeil un peu fraîche, les enfants s'éveillent dans le dinghy qui dérive encore. Tentant de se réchauffer un peu à l'aide de quelques petits exercices physiques, ils aperçoivent alors une île, sans être tout à fait certain que ce soit celle du Moine, et tentent d'y accoster non sans mal, le canot emmené par le courant se fracassant sur des rochers. Heureusement peu éloignée, ils arrivent à nager sains et saufs jusqu'à la plage, si ce n'est Andy qui s'est évanoui, le jeune enfant n'ayant pas gardé son gilet de sauvetage lors de la pêche et ayant donc avalé un peu d'eau quand il a été éjecté de l'embarcation. Fort de son expérience de boy-scout, Tom réussit à le réanimer. Entre temps, Eli Oakes et les marins qui l'accompagnent ont trouvé une rame du dinghy, Jacob suggérant sur ce fait qu'il n'est peut-être plus utile de poursuivre les recherches...

Les enfants se retrouvent ainsi sur l'île, dépourvus de tout, si ce n'est de leur courage et de leur grand optimisme et décident, sans plus attendre, de se mettre à la recherche de quelque nourriture et d'eau, ainsi que d'un abri en attendant de voir venir la suite des événements. Ils s'emploient alors à une multitude d'activités et de petits travaux leur permettant de survivre sans trop de difficultés...
Puis ils découvriront rapidement qu'ils ne sont pas seuls sur cette île et apercevront la silhouette d'un moine, ledit fantôme de la légende dont le mystère s'évaporera tout de même rapidement sous leurs yeux vaillants de jeunes enfants devinant que de fantôme et de moine, il ne s'agit que d'un homme ainsi déguisé pour effrayer les intrus... Il leur faudra tout de même lui échapper et pour cela, comme pour la débrouillardise qu'ils auront su déployer pour survivre, ils ne manqueront pas d'imagination et encore moins de courage pour affronter cet individu...

Commentaires

Le titre exact de cette série et de sa version française diffusée pour la première fois en 1969 sur la 2ème chaîne de l'ORTF est Le Fantôme de l'île au moine au singulier, et non au pluriel comme on peut parfois le lire (notamment dans le Dictionnaire des séries télévisées de Nils C. Ahl et Benjamin Fau, seconde édition en 2016) puisqu'il n'y a qu'un moine dans cette histoire et sur l'île en question et c'est donc ainsi, au singulier, que fut écrit ce titre dans les programmes de télévision en 1969.
Lors de sa rediffusion dans les années 90 sur M6, la série fut proposée aux jeunes téléspectateurs sous la forme d'un téléfilm intitulé Le Mystère de l'île au moine, ce dans le cadre des soirées du mardi soir sur M6 alors particulièrement tournées vers la jeunesse et fort justement intitulées « Le mardi, c'est permis» : on pu y voir, outre des productions Disney et des séries, des métrages depuis quelque peu oubliés comme Le Voyage dans le temps d'Alister Smart, mais aussi Papy Joe avec un Robert Mitchum s'amusant à la fin de sa carrière, ou un classique du fantastique Le Monde Perdu d'Irwin Allen avec Michael ''Klaatu'' Rennie. Le téléfilm lié à ces soirées est depuis resté ancré dans certaines mémoires qui en ont conservé un heureux souvenir.
Il est a noter que l'ORTF a diffusé cette œuvre en 1969 en une série de 7 épisodes dans sa forme originale dans l'émission Colorix (on soulignera encore que le Dictionnaire des séries télévisées de Nils C. Ahl et Benjamin Fau mentionne pour première diffusion à la télévision française l'année 1996 sur M6) et que le téléfilm programmé à plusieurs reprises sur M6 à partir de 1994 est également une autre forme originale de l’œuvre qui existe sous ces deux formats au Royaume-Unis. Concernant la version française diffusée sur M6, elle semble être le fruit d'un second doublage succédant à celui de 1969.

Évidemment, l'ambiance d'une telle histoire avec un soupçon de mystère et une petite équipe de quatre enfants partie à l'aventure rappelle les atmosphères de certains romans de ce genre pour la jeunesse et des séries telles L'Île perdue, de même que les aventures du fameux « Club des Cinq » d'Enid Blyton et de l'une de ses adaptations pour la télévision qui connut un grand succès en France : Le Club des Cinq. La qualité de la conception d'un tel ouvrage est également le fruit de la Children’s Film & Television Foundation (CFTF) qui, depuis 1955, a su porter avec une certaine idée de l'enfance de nombreuses créations.

Jeremy Summers (1931-2016), qui fut à la direction de nombreux épisodes pour des séries policières comme Le Saint (1962-69) avec Roger Moore et Poigne de fer et séduction (1972-74) avec Robert Vaughn, réalise ici cette histoire avec simplicité en officiant dans le même temps sur quelques films aux atmosphères également mystérieuses comme La Vengeance de Fu Manchu avec dans le rôle titre Christopher Lee et La Maison aux mille poupées avec Vincent Price. Quelques années plus tôt, il avait réalisé la comédie Crooks in Cloisters (1964), une histoire avec déjà de prétendus moines, des escrocs déguisés ainsi pour un temps passer inaperçus... et dont le titre français est Le Mystère de l'île aux moines (distribué par Studio Canal).
Sur cette île au moine, Jeremy Summers partageait la mise en scène avec Jan Darnley-Smith (1932-1996) : ce dernier dirigea à nouveau de jeunes enfants l'année suivante dans un téléfilm où il était encore question de fantôme A Ghost of a Chance (produit par la Children’s Film & Television Foundation et où l'on retrouve l'acteur Jerold Wells) et il fut le réalisateur de plusieurs autres téléfilms pour les jeunes téléspectateurs dans le cadre du « Saturday Morning Pictures » ; il dirigea aussi le déjà très célèbre comédien Benny Hill en 1969 dans le court métrage The Waiters et mit en scène quelques épisodes de la première saison du Vagabond.
Quand aux acteurs, notons que Jerold Wells, l'interprète du prisonnier évadé qui fut de l'aventure de deux longs métrages des Monty Python (Jabberwocky et Bandits, Bandits), a pu rappeler à quelques téléspectateurs français, de par quelques traits, le visage du comédien Jacques Seiler tout aussi chauve que lui (acteur fort populaire pour avoir joué dans les séries de Vidocq ainsi qu'auprès des Charlots en bidasses). Notons aussi que les téléspectateurs français ont pu découvrir Conrad Phillips (1925-2016) à ses débuts dans le rôle titre de la série Guillaume Tell / The Adventures of William Tell (1958-59) diffusée durant l'été 1962 sur la RTF avec Roger Rudel lui prêtant sa voix (Conrad Phillips eut un petit rôle dans la série du même héros de légende interprété en 1987-89 par Will Lyman, série diffusée sur FR3 à partir du 2 octobre 1988). Cet acteur – qui avait un regard un peu à la Alan Ladd – est également apparu dans la petite lucarne française lors de courts rôles sur des séries comme Richard Cœur de Lion, Le Saint, Chapeau Melon et bottes de cuir, Le Prisonnier ou encore UFO, alerte dans l'espace. De jeunes téléspectateurs français ont pu voir également Ivor Salter (1925-1991), le marin menteur, dans les célèbres séries L'Autobus à Impérial et Les Amis de Chico.

Concernant le lieu de tournage, l'ensemble des scènes, de celles du petit port où celles étant censées se dérouler sur la prétendue île au moine (qui n'existe pas dans la réalité), ont toutes été tournées sur la petite île de Herm située près de Guernesey. D'ailleurs, historiquement, l'ile de Herm abrita un temps, autour du 10ème siècle, une communauté de moines (de cette présence, il reste la chapelle Saint-Tagual). On peut voir également dans le film que le prisonnier évadé emprunte pour passage souterrain un ancien chemin d'une mine de cuivre et reconnaître évidemment le petit port de Herm et quelques autres lieux traversés par les enfants.

On s'amusera à voir en cette série l'énergie dépensée par nos jeunes héros dès leur arrivée sur l'île semblant déserte, ceux-ci ne perdant pas de temps à réfléchir à leur situation et à résoudre les problèmes qui se présentent de suite à eux, dont le tout premier est leur survie dans ce milieu qui, s'il n'est pas hostile, est toutefois à l'état sauvage. Ainsi tels des petits Robinson survitaminés ayant bien appris les bases du boy-scoutisme (Tom en premier lieu) et devançant même un certain MacGyver (Tom réussit à faire un cerf-volant avec son pantalon), les quatre enfants s'activeront à se procurer de l'eau consommable et de la nourriture, des fruits aux poissons en passant par des pommes de terre, et même du lait avec une chèvre occupant les lieux avec son chevreau. Ils trouveront également refuge en une vieille maison abandonnée dépourvue de toit dont ils feront un petit lieu de vie agréable après en avoir nettoyé la pièce principale où ils feront un feu dans la cheminée pour se réchauffer et aussi pour consommer eau et nourriture.
Cette énergie, celle de la jeunesse, ils la déploieront encore jusqu'à la fin de l'aventure, et ce aux dépens du prisonnier évadé vêtu comme un moine, le déguisement étant de mise pour éloigner les curieux et jouer sur la crainte de ceux croyant à la légende de l'île... Les deux jumeaux feront d'ailleurs tourner la tête du « moine » qui les poursuivra en pensant ne courir qu'après un seul enfant... A propos de courir, même sans être poursuivis, les enfants dans leur suractivité liée à cette force qui les anime tendront même à fatiguer les téléspectateurs essoufflés de les voir aller dans un sens ou un autre, même le cameraman si on peut le voir ainsi avec humour laissera s'éloigner en un plan le jeune Jamie, peut-être trop fatigué à le suivre comme le « moine » essoufflé. En cela, la manière toute naturelle d'être à l'écran et de jouer leur rôle en toute décontraction renvoie à quelque autre œuvre ou l'enfance joyeuse est filmée comme pour exemple telle la vivacité des enfants dans La Guerre des boutons de Yves Robert.

Si la dimension mystérieuse de cette série est mise en forme par la découverte de la légende d'un éventuel fantôme qui errerait sur l'île, Eli racontant cette histoire aux enfants dans la toute première scène, son impact sera volontairement diminué quelques minutes plus tard et en premier lieu quand le marin Jacob Finch est interrogé par l'agent de police qui lui montre une photo d'un prisonnier évadé en lui demandant s'il aurait aperçu cet homme dans les alentours, le jeune téléspectateur devinant alors au comportement gêné du pêcheur qu'il y a « anguille sous roche » (le comédien est justement doublé en français par Maurice Sarfati connu alors d'un jeune public pour jouer de sa voix sur les rôles de méchants dans Nicky Larson). Puis lorsque les enfants tentent de survivre sur l'île, on nous montre assez rapidement le visage du moine errant tel un fantôme et l'on reconnait les traits de l'homme sur la photo de l'agent de police, les enfants comprenant également rapidement que de fantôme il n'y a pas, le mystère n'en étant alors plus un et l'implication de Jacob Finch dans cette affaire devenant clairement visible quand il s'agit de partir à la recherche des enfants....

On notera aussi avec évidence que la présence inquiétante du prétendu moine qui observe les intrus sans que ceux-ci ne se doute de son existence et son intervention sur certains événements qui resteront un temps mystérieux aux yeux des enfants, comme le feu qu'ils ont allumé et qui s'est éteint seul, le fil du cerf-volant de Tom qui a semble-t-il été coupé et la bouteille jetée à la mer avec un message qui est revenue vidée de son contenu sur la plage, font de suite penser à Cyrus Smith et ses compagnons en présence du capitaine Nemo dans L'Île Mystérieuse de Jules Verne. D'ailleurs, l'arrivée des enfants sur l'île dans le dinghy s'échouant sur l'île au Moine renvoie un peu à celle de la montgolfière prise dans la tempête et finissant de même sur l'île Lincoln.

A noter encore que le roman pour la jeunesse de Jean Rolland Le Mystère de l'île aux moines (Éd. Anthinéa, 1999) n'a pas de rapport avec cette œuvre et se déroule sur l'île aux Moines dans le golfe du Morbihan avec des scouts pour jeunes héros.

Liste des épisodes
01. Un malheureux anniversaire
02. L'île mystérieuse
03. S.O.S
04. Lutter pour survivre
05. Un tunnel
06. Capturé
07. Le supplice par le feu
Doublage
Voix françaises :
Adrien AntoineTom
Jackie BergerAndy
Brigitte LecordierJamie
René Bériardl'agent de police
Marc FrançoisEli Oakes
Maurice SarfatiJacob Finch
Acteurs & Actrices
Pierre BedenesTom
Lucinda JacksonJane
Peter BartlettAndy
Robert BartlettJamie
Beryl Cooketante Edna Robinson
Doel Luscombel'agent de police
Conrad PhillipsEli Oakes
Ivor SalterJacob Finch
Jerold Wellsle prisonnier évadé
Auteur : Captain Jack
Le Fantôme de l'Île au Moine - image 1 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 2 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 3 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 4 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 5 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 6 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 7 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 8 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 9 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 10 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 11 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 12 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 13 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 14 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 15 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 16 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 17 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 18 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 19 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 20 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 21 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 22 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 23 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 24 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 25 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 26 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 27 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 28 Le Fantôme de l'Île au Moine - image 29


The Ghost of Monk's Island © Michael C. Fairall / Children's Film Foundation, Countrywide Film Producers Ltd
Fiche publiée le 01 juin 2017 - Lue 2027 fois