Banjo, le Chat Malicieux

Fiche technique
Nom originalBanjo the Woodpile Cat
OrigineEtats Unis
Année de production1979
ProductionDon Bluth Productions
Durée27 minutes
RéalisationDon Bluth
ProductionDon Bluth, John Pomeroy, Gary Goldman
ScénariiDon Bluth, Toby Bluth, Brad Bluth
AnimationDon Bluth, John Pomeroy, Gary Goldman, Heidi Guedel, Emily Jiuliano, Skip Jones, Linda Miller, Lorna Pomeroy-Cook, Dave Spafford, Vera Law, Sally Voorheis, Diann Landau
Effets SpéciauxDorse A. Lanpher, James L. George, Fred Craig
DécorsJim Coleman
MusiquesDon Bluth, Joseph F. Brunner
Editions
Sortie en VHSAnnées 90 (Delta Vidéo)
4 novembre 1998 (20th Century Fox)
Synopsis

Banjo est un chaton turbulent vivant dans une ferme. Il passe son temps à faire des bêtises et à terroriser ses deux sœurs, s'attirant les foudres de ses parents.
Après avoir été puni une nouvelle fois, il décide de fuguer et de sauter dans un camion en partance pour la ville afin de vivre la grande vie en toute liberté.

Mais il ne jouit pas longtemps de cette liberté, car il découvre à quelle point la vie en ville est dangereuse, se faisant poursuivre par des chiens féroces et se sentant finalement seul, réalisant aussi que sa famille lui manque. Alors qu'il se désespère, il fait la rencontre de Matou Toqué, un chat bon vivant et bienveillant avec qui il nouera une belle amitié, et qui l'aidera même à retourner parmi les siens...

Commentaires

Banjo, le chat malicieux est un court-métrage d'animation à la genèse particulière : au début des années 70, Don Bluth et Gary Goldman sont animateurs pour les studios Disney, et tout deux caressent l'espoir de devenir des vétérans de l'animation au même titre que les Nine Old Men et réaliser des longs-métrages qui ramènerait la magie des premiers films du studio.
Sachant qu'ils ne pourraient jamais atteindre la perfection du travail de leurs ainés, ils décident de réaliser un film indépendamment de la firme, afin de se faire la main et prouver leurs savoir-faire.

Jetant d'abord leurs dévolu sur une adaptation du conte des frères Grimm Le Joueur de Flûte de Hamelin, ils choisissent finalement de raconter une histoire simple, sans réel rebondissement et basée sur une anecdote de Don Bluth et de son enfance à la ferme de ses parents : un chat vivait près de leur maison, mais un jour il disparu. Quelques semaines plus tard, il revint et resta pour toujours. A partir de ce fait, Bluth écrit le scénario, avec l'aide de ses deux frères, Brad et Toby.

Le scénario sera sans-cesse repensé. Il fut envisagé, entre autres, d'écrire une histoire sans dialogues et uniquement raconté par un narrateur ou de placer le scénario dans un contexte de fête de Noël et de vendre le film à une chaine de télévision qui le diffuserait, chaque année, à cette période, mais l'idée est rapidement abandonnée, bien que cette expérience sera bénéfique pour Bluth et Goldman, qui apprendront les bases du marketing.

La production démarre finalement en 1977, dans le garage de Don Bluth. Lui, ainsi que Gary Goldman et leur ami John Pomeroy, consacreront leurs temps libre à la réalisation de ce court-métrage. Alors qu'ils n'étaient trois à concevoir le film, il seront rejoints par de nombreux jeunes animateurs travaillant chez Disney, séduits par le projet et par son coté ludique d'apprendre les bases de l'animation et la conception d'un film sur le tas.
Don Bluth tentera de vendre le projet à Ron Miller, alors principal producteur du studio Disney, dans l'espoir de trouver un financement (le film est en effet réalisé avec les économies du trio d'animateurs), mais il essuya un refus. En dépit d'un budget serré, il parvient à embaucher des acteurs pour prêter leurs voix aux personnages, notamment le chanteur de jazz Scatman Crothers (qui prêta sa voix à un autre chat, Scat Cat dans Les Aristochats) dans le rôle de Matou Toqué.

Alors que le film est à un stade avancé de sa production, l'équipe évoque la possibilité de le réaliser en long-métrage. Un nouveau scénario reprenant l'histoire et les personnages de bases fut écrit, incluant les séquences d'animations déjà réalisées, de nouveaux protagonistes et de nombreuses péripéties. On devait, par exemple, assister à la naissance de Banjo et de ses sœurs, et ses mésaventures dans la ville comprenaient une scène où il se faisait martyriser par des enfants. Un ajout non négligeable fut l'introduction d'un méchant nommé Rocko, un chat de gouttière balafré et chef d'un gang de chats, essayant d'entrainer le chaton dans ses mauvaises actions.
Ce nouveau script devait être très sombre, avec notamment la présence de morts, dont Rocko qui devait être tué par un train au cours d'un combat avec Matou Toqué sur un chemin de fer.
Le projet reviendra finalement à son concept d'origine de court-métrage simpliste lorsqu'en septembre 1979, Bluth, Goldman et Pomeroy démissionnent des studios Disney pour fonder le leur, Don Bluth Productions, et seront rejoints par de nombreux animateurs.

Au termes d'efforts et d'un travail qui fut éprouvant, ils parviendront à terminer le film à la fin de l'année, et sera ensuite diffusé à la télévision au début des années 80, et sera salué par les critiques. L'équipe gardera un merveilleux souvenir de cette expérience, qui fut à la fois difficile mais très bénéfique, et il est bon que leurs efforts furent récompensés, et Don Bluth fut particulièrement reconnaissant envers tous ces animateurs qui se sont ralliés à lui.
Le personnage de Banjo fut envisagé comme étant la mascotte du studio, à l'instar de Mickey Mouse pour Disney.

On retrouve dans ce court-métrage tout ce qui fera le succès des productions Don Bluth : une animation fluide et détaillé, des personnages mignons et attachants, l’amitié naissante entre les héros, une ambiance sombre illustrant le calvaire du héros pour finalement jouir d’une fin heureuse.
Le personnage de Banjo est particulièrement réussi, tant il est attendrissant et sa personnalité forte. On peut voir en lui une source d'inspiration pour Fievel, les deux héros partageant de nombreux points communs.

Le film eut droit à au moins deux sorties VHS chez nous mais reste hélas inédit en DVD pour nous. Notons l'excellent doublage qui met à l'honneur des pointures du doublage comme Catherine Lafond (Banjo) et Pierre Hatet (Matou Toqué). La première édition, dans les années 90, a pour particularité d'avoir une introduction inédite avec l'animateur Jacky présentant le film. Il faut noter que la première éditions VHS présentait une VF incomplète car les chansons étaient laissées en anglais. L'édition de 1998 proposera bien des chansons traduites cette fois-ci.

Doublage
Voix françaises :
Catherine LafondBanjo
Pierre HatetMatou Toqué
Claude RolletPère de Banjo
Martine ReignerSoeur de Banjo
Georges AubertMonsieur Chipman
Auteur : mauser91
Doublage : Arachnée
Sources :
Le site Get Animated de John Crawley
Banjo, le Chat Malicieux - image 1 Banjo, le Chat Malicieux - image 2 Banjo, le Chat Malicieux - image 3 Banjo, le Chat Malicieux - image 4 Banjo, le Chat Malicieux - image 5 Banjo, le Chat Malicieux - image 6 Banjo, le Chat Malicieux - image 7 Banjo, le Chat Malicieux - image 8 Banjo, le Chat Malicieux - image 9 Banjo, le Chat Malicieux - image 10 Banjo, le Chat Malicieux - image 11 Banjo, le Chat Malicieux - image 12 Banjo, le Chat Malicieux - image 13 Banjo, le Chat Malicieux - image 14 Banjo, le Chat Malicieux - image 15


Banjo the Woodpile Cat © / Don Bluth Productions
Fiche publiée le 24 octobre 2016 - Dernière modification le 14 avril 2017 - Lue 1660 fois