Cinderella Boy

Fiche technique
Nom originalCinderella Boy (シンデレラボーイ)
OrigineJapon
Année de production2003
ProductionAT-X, Magic Bus, Pony Canyon
Nombre d'épisodes13
Auteur mangaKazuhiko Katô / Monkey Punch
RéalisationTsuneo Tominaga
ProductionTetsuya Tsuchihashi
Production de l'animationKazumi Koide, Tetsuo Mikami
ScénariiMichihiro Tsuchiya, Mitsuyo Suenaga
PlanningKazuhito Imanishi
Chara-DesignToshimitsu Kobayashi
Mecha-DesignUmi Konami
Direction artistiqueMaho Takahashi
Direction de l'écritureMichihiro Tsuchiya
CouleursRumiko Suzushiro
Direction photographieHideo Okazaki
MusiquesKensaku Tanigawa
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en DVDMars 2004 (Mabell)
Synopsis

Votre fille a fait une fugue pour rejoindre une agence de mannequinat ? Vous soupçonnez votre mari de dilapider l’argent du ménage dans des machines à sous ? L’agence R&R est là pour vous épauler ! Ses deux fondateurs, l’excentrique Ranma et la charmante Rella Cindy Shirayuki, collaborent efficacement pour combler toutes vos attentes ! Bien qu’ayant tout deux un caractère et des motivations totalement opposées, nos deux détectives mènent une vie d’apparence monotone mais certains événements ne vont pas tarder à bouleverser leurs existences.
Un soir, en tentant de s’échapper d’un casino tenu par la Mafia de Kirin Town (surnommée Killing Town en raison de son haut taux de criminalité), Ranma et Rella sont victimes d’un terrible accident de la route. Peu après, Ranma se réveille au même endroit sans la moindre égratignure. Il apprend sur le moment qu’il est en fait resté inconscient durant une semaine et que Rella n’a probablement pas survécu à l’accident. Très touché par cette perte, Ranma décide de reprendre ses activités de détective en solitaire et de venger Rella. Rapidement repéré par le parrain Son Tai Jin et ses hommes, Ranma doit s’enfuir. C’est alors que les 12 coups de minuit retentissent... et que Ranma devient Rella ! L’un et l’autre partagent en fait le même corps depuis l’accident et échangent leur place un jour sur deux à minuit précise.
Comment le Cinderella Boy va-t-il pouvoir mener ses enquêtes s’il échange son corps à chaque fois avec sa partenaire alors qu’ils ne peuvent plus communiquer l’un et l’autre ?

Commentaires

Cinderella Boy est un projet mis en place par Monkey Punch, le créateur du célèbre Lupin III. Il adapte un ancien one-shot du mangaka, publié dans les pages du magazine Popcorn en 1980.
Lors de sa sortie aux Etats-Unis, la série animée a été accusée de copier le concept de Ranma 1/2, que ce soit dans l’échange des corps homme/femme et le prénom du personnage principal (Ranma). Cependant, si l’anime est beaucoup plus récent que celui de Ranma 1/2, le manga de Cinderella Boy est lui antérieur de 7 ans au manga de Rumiko Takahashi et reprenait déjà l’échange des corps ainsi que le prénom Ranma. Il est difficile de savoir si cette ressemblance est une pure coïncidence ou encore s’il s’inspire éventuellement d’un récit japonais. Le prénom Ranma est très peu donné au Japon, mais sa signification (qui pourrait se traduire par chaotique, cheval insouciant ou encore fil tendu) aurait peut-être pu inspirer les deux auteurs, Ranma étant dans les deux cas un personnage énergique, impulsif et enchaînant les catastrophes.

En dehors de cette polémique injustifiée (même si la ressemblance reste troublante), Cinderella Boy se présente comme un anime sympathique et très drôle qui intéressera cependant surtout les fans de Monkey Punch. On y retrouve d’ailleurs en Ranma et Rella les personnages emblématiques de Lupin et Fujiko, ainsi que le graphisme atypique du mangaka. La série s’inspirant du concept de Cendrillon (avec les 12 coups de minuit), de nombreux clins d’œil aux contes occidentaux parsèment les 13 épisodes, comme les Trois petits cochons, l’Oiseau bleu ou encore Blanche Neige.
Si sa réalisation technique et notamment son animation ont aussi été très critiquées pour leur qualité tout juste correcte pour une série sortie en 2003, elle est néanmoins largement supérieure à celle de Gundô Musashi. On regrettera surtout une fin ouverte qui ne résout pas complètement l’intrigue de base. Comme d’autres œuvres inspirées des mangas de Monkey Punch (Musashi, Mankatsu), autres que Lupin III, Cinderella Boy n’a pas bénéficié d’un doublage et n’est donc disponible qu’en version originale sous-titrée.

Liste des épisodes
01. Fable d'une ville qui ne dort jamais
02. Une fée dans un coupe-gorge
03. Un doux piège dans un pays de jouets
04. La belle et la bête s'amusent à la mer
05. Le compte à rebours de la pomme empoisonnée
06. Comment cuisiner trois petits cochons
07. Il était une fois dans une ville remplie d'ordures
08. Un ange dans un pays en or
09. Un bouquet de fleurs pour l'ange de la mort
10. Le petit chaperon rouge menteur et le loup honnête
11. Le magicien introuvable
12. Qui détient l'oiseau bleu ?
13. Cendrillon ne dort pas
Auteur : veggie 11
Listings : Gib
Sources :
http://www.dvdanime.net/ (images)
Cinderella Boy - image 1 Cinderella Boy - image 2 Cinderella Boy - image 3 Cinderella Boy - image 4 Cinderella Boy - image 5 Cinderella Boy - image 6 Cinderella Boy - image 7 Cinderella Boy - image 8 Cinderella Boy - image 9 Cinderella Boy - image 10 Cinderella Boy - image 11


Cinderella Boy © Kazuhiko Katô / Monkey Punch / AT-X, Magic Bus, Pony Canyon
Fiche publiée le 18 avril 2016 - Dernière modification le 02 mai 2016 - Lue 1654 fois