Kacho Ohji  Hard Rock save the space

Fiche technique
Nom originalKacho Ohji (課長王子)
Le chef de section Oji
OrigineJapon
Année de production1999
ProductionAIC, Pioneer LDC, Studio A.P.P.P., Wowow
Nombre d'épisodes13
AuteurHiroki Hayashi
RéalisationYasuhito Kikuchi
ProductionKazuaki Morijiri, Kinya Watanabe, Hiroaki Inoue
ScénariiNaruhisa Arakawa, Mitsuhiro Yamada, Hiroshi Ônogi, Masaharu Amiya
PlanningTôru Miura, Hiroki Hayashi
Chara-DesignKazuto Nakazawa
Mecha-DesignGoro Murata
DesignHideki Futamura, Keiichi Sasajima
Direction artistiqueSatoru Kuwabara
Direction de l'écritureNaruhisa Arakawa
CouleursMieko Seki
Direction photographieHideo Okazaki
MusiquesKoichi Korenaga
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT21 juin 2003 (Fun Tv - A vos mangas - 1er épisode seulement)
Rediffusions3 Novembre 2004 (MCM - 1er épisode seulement)
8 décembre 2005 (W9 - 1er épisode seulement)
Editions
Sortie en VHS12 novembre 2001 (Dynamic Visions)
Sortie en DVD26 mai 2005 (Dybex)
Synopsis

Oji Tanaka est un salary-man tout ce qu’il y a de plus banal, qui a une vie de famille (une femme et un fils) et un travail de chef de section des plus conventionnels. Pourtant, il y a une quinzaine d’années, il était le leader d’un groupe de rock appelé Black Heaven. Sa femme était d’ailleurs l’une de ses fans ! Mais aujourd’hui, elle semble avoir tout oublié de cette vie et va même jusqu’à jeter la guitare fétiche d’Oji, la "Flying V"! D’abord désespéré, Oji semble finalement se résigner à faire un trait sur son ancienne vie lorsque sa nouvelle assistante, la très belle Layla Yuki, lui apprend une nouvelle de la plus haute importance : elle est une extra-terrestre venue de l’espace afin de convaincre Oji de la suivre. Il est en effet le seul à pouvoir émettre le son capable de faire marcher l’Arme Ultime, seul recours pour vaincre les ennemis qu’elle combat. Et comment émettre ce son ? En jouant de la guitare ! Oji a bien du mal à comprendre ce qu’il lui arrive mais finit par se laisser convaincre. Au bout d’un moment, il commence même par imaginer recommencer une carrière de rockeur ! Mais est-ce encore possible quand on approche de la quarantaine ?

Commentaires

Cette série imaginée par Hiroki Hayashi (El Hazard, Tenchi Muyo) s’avère plutôt originale. Ainsi, le héros est un homme d’environ 35 ans, ce qui n’est pas vraiment le profil type d’un personnage principal de dessin animé ! Ensuite, l’histoire sort des sentiers battus en mêlant le genre science-fiction au côté "tranche de vie" de l'existence plutôt banale d’Oji. On sent que les scénaristes ont voulu se faire plaisir en imaginant des aventures qui arriveraient à un homme de leur âge et qui lui permettraient de sortir de son morne quotidien. Il y a d’ailleurs une critique évidente de la société et de ses modèles standardisés (en particulier de la société japonaise), la femme d’Oji incarnant bien le côté ennuyeux des obligations et des responsabilités incombant à ceux qui sont rentrés dans la vie active et qui ont une famille. Faut-il obligatoirement oublier ses rêves et devenir sérieux lorsqu’on devient adulte ? Oji se posera la question jusqu’au dernier épisode. Cette réflexion prend d’ailleurs l’ascendant sur l’histoire parallèle qui se joue à l’échelle de l’univers, à savoir la guerre que se livrent les deux peuples extra-terrestres sur lesquels on ne saura finalement presque rien...

La musique a évidemment une place importante dans cet anime. Le générique de début reprend la chanson "Cautionary Warning" de John Sykes datant de 1997. On peut également l’entendre en version instrumentale dans les épisodes lorsque Oji joue de la guitare sur le vaisseau extra-terrestre. Un clone de Sykes apparait dans ce même générique de début (dont les images, assez "brutes" n’ont aucun rapport avec la série elle-même) et on notera que Oji lui-même ressemblait à ce chanteur lorsqu’il était jeune et qu’il avait une chevelure longue et blonde. C’est loin d’être le seul clin d’œil à la musique qu’on trouve dans la série. Ainsi, le nom de Layla Yûki vient de la chanson "Layla" écrite par Eric Clapton en 1970. La guitare d’Oji, la Gibson Flying V, existe vraiment et était l’instrument fétiche de Michael Schenker, guitariste allemand. Le vaisseau Zappa des deux derniers épisodes est une référence à Frank Zappa, célèbre guitariste américain. La pièce de 10 yens qu’utilise Oji pour jouer de son instrument fait penser à la pièce de six pence utilisée par Brian May du groupe Queen. Enfin, comme dans Cowboy Bebop, chaque titre d’épisode porte le nom d’une chanson.

On trouve aussi d’autres clins d’œil n’ayant pas de rapport avec la musique. Le plus évident est celui de l’épisode 10, lorsque des sosies de Mulder et Scully (de la série X-Files) enquêtent sur la disparition d’une tombe aux États-Unis. La scientifique Hamill tient son nom de Mark Hamill (l’acteur qui joue Luke Skywalker dans Star Wars). La série fictive Flying Five que regarde Gen, le fils d’Oji, porte un nom qui évoque la guitare Flying V et ses personnages ont des costumes proches de ceux de la série Himitsu Sentai Goranger (qui existe vraiment et qui date de 1975). Pour l’anecdote, il s’agissait de la première série du genre sentaï au Japon. Les membres du groupe Black Heaven ont tous un nom de scène qui évoquent les grandes figures du Christianisme (Gabriel, Michael, Joseph...) alors que leurs patronymes réels sont des noms japonais tout ce qu’il y a de plus courant là-bas.

Liste des épisodes
01. Stairway to Heaven
02. All Night Long
03. Hot House
04. Space Child
05. Glory Days
06. Walk Away
07. In Need
08. All Right Now
09. Alone in the World
10. Ten Years of Illusion
11. I Need to Do It!
12. In the Arena
13. The End
Auteur : Arachnée
Sources :
dvdanime.net (images)
Wikipédia
Kacho Ohji - image 1 Kacho Ohji - image 2 Kacho Ohji - image 3 Kacho Ohji - image 4 Kacho Ohji - image 5 Kacho Ohji - image 6 Kacho Ohji - image 7 Kacho Ohji - image 8 Kacho Ohji - image 9 Kacho Ohji - image 10 Kacho Ohji - image 11 Kacho Ohji - image 12


Kacho Ohji © Hiroki Hayashi / AIC, Pioneer LDC, Studio A.P.P.P., Wowow
Fiche publiée le 27 janvier 2016 - Lue 2129 fois