Amer Béton

Fiche technique
Nom originalTekkonkinkreet (鉄コン筋クリート)
OrigineJapon
Année de production2006
ProductionAniplex, Asmik Ace Entertainment, Shogakukan Inc, Dentsu
AnimationStudio 4°C
Durée111 minutes
Auteur mangaTaiyo Matsumoto
RéalisationMichael Arias, Hiroaki Ando (co-réalisation)
ProductionEiko Tanaka, Eiichi Kamagata
ScénariiAnthony Weintraub
Story-boardsChie Uratani, Shôjiro Nishimi, Masahiko Kubo, Hiroaki Ando, Koji Morimoto, Michael Arias
Chara-DesignShôjiro Nishimi
Mecha-DesignMasahiko Kubo
Direction de l'animationChie Uratani, Takayuki Hamada (assistant), Takahiro Tanaka (assistant)
Superv. en chef de l'anim.Shôjiro Nishimi
Direction artistiqueShinji Kimura
MusiquesPlaid
Direction de doublageFrédéric Meaux
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)2 mai 2007
1ère diffusion hertzienne24 mars 2009 (Canal+)
1ère diff. Cable/Sat/TNT20 février 2009 (Canal+ Cinéma)
Rediffusions30 mars et 1er avril 2009 (Canal+)
du 24 février au 30 avril 2009 (Canal+ Cinéma)
Editions
Sortie en DVD / Blu-ray26 février 2008 (Columbia Tristar)
Synopsis

Dans les rues de Trésor Ville, deux orphelins font la loi. Le plus jeune, Blanc, est insouciant et lunaire ; le plus âgé, Noir, est au contraire impulsif et violent. Ensemble, ils forment le gang des Chats (appelés ainsi en raison de leur agilité à grimper aux murs et à sauter de toit en toit) et s’opposent aussi bien à la police qu’aux yakuzas. Aussi, lorsqu’un homme étrange nommé « le Serpent » souhaite prendre le contrôle du quartier pour y bâtir un nouveau parc d’attractions, les deux enfants devront faire face à des tueurs, mais aussi à leurs propres démons.

Commentaires

En 1993, Taiyo Matsumoto ébranle le milieu du manga avec la publication du premier volume d’Amer Béton par la richesse de son écriture et son graphisme très particulier inspiré par Moebius. Le récit complet – publié en trois volumes – sera un véritable choc pour Michael Arias, opérateur d’effets spéciaux américain expatrié au Japon, qui entreprendra dès lors de l’adapter au cinéma. Il s’associe avec Koji Morimoto du studio 4°C pour concevoir en 1998 un pilote de 4 minutes mêlant animation 3D et cel-shading. Malgré une diffusion deux ans plus tard dans les plus importantes manifestations consacrées aux nouvelles images comme le Siggraph ou Imagina, les financeurs ne se présenteront pas et le projet est enterré. En 2003, Michael Arias sympathise avec la productrice Eiko Tanaka durant leur participation commune à Animatrix et la convainc de soutenir l’adaptation d’Amer Béton. Le film se retrouve mis en chantier et abandonnera au passage l’esthétique du pilote au profit d’une approche hybride entre une animation 2D très graphique et la liberté des mouvements de caméra permise par la 3D.

À l’image du manga d’origine, le film propose un scénario fouillé où les différents thèmes se répondent, faisant de l’ensemble une œuvre bien plus atmosphérique que ne pourraient le laisser croire ses nombreuses scènes d’action (par ailleurs, assez violentes). Bien que centré sur les deux orphelins qui à la fois s’opposent et se complètent comme le yin et le yang, le récit s’attarde tout autant sur les yakuzas, entre le parrain traditionaliste et son protégé ambitieux ; pendant ce temps, les policiers tentent de maintenir l’ordre comme ils peuvent dans cette ville qui oscille en permanence entre tradition et modernité. Et la mise en scène d’Arias est entièrement orientée dans ce sens avec des cadrages hyper-composés (plongées, contre-plongées extrêmes, plans obliques, déformations en fish eye), mais aussi des effets de découpage peu usités en dessin animé (jump cut, travellings complexes, effet de caméra portée) qui contribuent à faire de la ville un personnage à part entière, qui respire et transforme les protagonistes autant que ces derniers cherchent à la transformer. Cette lutte permanente contre le cours inévitable du temps font d’Amer Béton un film aussi sombre dans son constat désillusionné sur la société japonaise que lumineux à travers ce désir inébranlable du bonheur incarné par le personnage de Blanc. Malgré des critiques dithyrambiques, la France n’aura droit qu’à une distribution de 10 copies en salles.

Doublage
Voix françaises (Studio Dubbing Brothers) :
Bruno MullenaertsNoir
Béatrice WegnezBlanc
Frédéric MeauxKimura
Philippe RésimontSuzuki dit le Rat
Jean-Pierre Denuitle Serpent
Jean-Paul LandresseFujimura
Pierre BodsonSawada
Alessandro BevilacquaAube
Yvan ReekmansCrépuscule
 
» Cast étendu
Auteur : Klaark
Amer Béton - image 1 Amer Béton - image 2 Amer Béton - image 3 Amer Béton - image 4 Amer Béton - image 5 Amer Béton - image 6 Amer Béton - image 7 Amer Béton - image 8 Amer Béton - image 9 Amer Béton - image 10 Amer Béton - image 11 Amer Béton - image 12 Amer Béton - image 13 Amer Béton - image 14 Amer Béton - image 15 Amer Béton - image 16 Amer Béton - image 17


Tekkonkinkreet © Taiyo Matsumoto / Aniplex, Asmik Ace Entertainment, Shogakukan Inc, Dentsu
Fiche publiée le 09 décembre 2014 - Dernière modification le 07 décembre 2015 - Lue 2254 fois