Battle Arena Tôshinden

Fiche technique
Nom originalTôshinden (闘神伝)
OrigineJapon
Année de production1996
ProductionMovic, BMG Japan, Victor Entertainment, Takara
AnimationAnimate film
Nombre d'épisodes2
Auteur "historique"Takara
RéalisationMasami Obari
ScénariiMasaharu Amiya, Jirô Takayama
Direction techniqueMasami Obari, Hitoyuki Matsui
Chara-DesignTsukasa Kotobuki, Kazuto Nakazawa, Masahiro Yamane
Direction artistiqueHiroshi Katô
Conception / Rech. DécorsAkihiro Hirasawa
MontageNaoyuki Masaki
Direction photographieKatsuyuki Ôtaki
MusiquesKensuke Shiina
Editions
Sortie en VHSMars 1997 (BMG Vidéo)
Synopsis

Tôshinden est un tournoi d’arts martiaux qui rassemble les meilleurs combattants du monde. Ceux-ci y participent pour deux raisons : soit pour prouver qu'ils sont les meilleurs, soit pour combattre pour les leurs. Age (Eiji Shinjô en VO), un aventurier japonais, participe à ce tournoi pour retrouver son frère ainé, Show (Shô). Malheureusement, un drame se produit et aucun vainqueur n’est désigné. Un an plus tard, la demoiselle Uranus, leader d'une organisation criminelle d’envergure mondiale, recrute Show en tant qu'assassin et se sert de lui pour attaquer les combattants qui ont participé au tournoi : Kain (Kayin Amoh), le rival d'Age, Langue (Rungo Iron), Monde (Mondo), Fo Fai, Sophia (Sofia), mais aussi Gaia (qui était au service de l'Organisation) et sa fille Elise (Ellis). Le but de ces attaques lancées par Uranus est de rassembler des données sur les meilleurs guerriers afin de créer une machine humaine (machine man) invincible. Age, voulant retrouver son frère ainé, décide de lutter contre l’organisation criminelle avec l’aide des anciens compétiteurs et de Tracy, une policière.

Commentaires

Dans la première moitié des années 90, les jeux de combats en 2D affluaient dans les salles d’arcades : Street Fighter II de Capcom ou les jeux de SNK (Fatal Fury, Art of Fighting, King Of Fighter, Samurai Shodown)... En 1994, les premiers jeux en 3D apparaissent : Virtua Fighter de Sega (dont l'adaptation en anime est inédite en France), Tekken de Namco et Battle Arena Tôshinden de Takara (devenu Takara Tomy depuis 2006). Si les deux premiers sont des combats à mains nues, Tôshinden est le premier jeu de combat à l'arme blanche en 3D (ce concept existait en 2D avec Samurai Shodown ). Néanmoins, même si la franchise Tôshinden avait apporté une certaine innovation, son succès ne perdura pas au delà de quatre épisodes (sans compter les rééditions du 1 et du 2 sur les autres consoles). Le dernier jeu, Tôshinden 4, est sorti en 2000. Intitulé Tôshinden Subaru au Japon, il raconte l'histoire de Subaru Shinjô, le fils de Shô et par conséquent, le neveu d'Age/Eiji qui lave l'honneur de sa famille après que son oncle soit devenu maléfique.

Quant à ces OAV sortis après Tôshinden 2 (l’histoire se passe néanmoins avant cet opus), ils n'ont pas marqué les esprits des fans malgré la présence des personnages et des chorégraphies des jeux. On notera qu’en France c’est le seul anime édité par la branche vidéo de l'éditeur musical BGM. Il n’a d’ailleurs pas fait grand bruit à sa sortie, d’autant que l’éditeur a eu l’idée saugrenue de sortir les 2 OAV (qui durent chacune à peine 30 minutes) en 2 VHS. Si le casting vocal est de premier choix, l’adaptation laisse à désirer (noms traduits littéralement, attaques parfois dites en français…)

Auteur : Gao Kyo
Modifs/Ajouts : Arachnée
Tôshinden  - image 1 Tôshinden  - image 2 Tôshinden  - image 3 Tôshinden  - image 4 Tôshinden  - image 5 Tôshinden  - image 6 Tôshinden  - image 7 Tôshinden  - image 8 Tôshinden  - image 9 Tôshinden  - image 10


Tôshinden © Takara / Movic, BMG Japan, Victor Entertainment, Takara
Fiche publiée le 23 juillet 2013 - Dernière modification le 05 janvier 2017 - Lue 3872 fois